Mes 20 génériques préférés de Yu-Gi-Oh!

En triant les 96 vidéos de génériques de Yu-Gi-Oh! qui traînent et vivent leur vie dans mes disques durs, et suite à une sollicitation sur les réseaux sociaux, l’idée d’un bête article « top génériques » m’est montée à l’esprit. Et pour une fois que j’ai du temps à consacrer à ce blog, je vais pas me priver. (Même si, en vrai, ça fait un bail que je voulais pomper l’article d’Amo sur les génériques de Bleach).

Ici, on va passer outre la question éminemment politique de la préférence Synchro ou Xyz, et on va briser les frontières linguistiques des-dits génériques. Tout ceci grâce à quelques petites règles, eh oui.

Pour réaliser ce classement, je me suis contraint à y inclure un générique de chaque « type » (début, fin, insert song s’il y en a, générique étranger) pour chaque série, histoire d’avoir un max de zicmu à traiter. On se retrouve donc avec un bon vieux top 20 que je vais prendre soin de commenter.

Mettez la musique à fond à un volume raisonnable pour ne pas trop embêter vos voisins, c’est parti !

N°20 : « À jamais destinés » – Yu-Gi-Oh! ZeXal II

Générique français / Interprété par un mec qui passait par là

Pour le fin fond de ce classement, il était évident de choisir entre le générique français de Yu-Gi-Oh! ZeXal et celui de sa suite, ZeXal II (lire « second » en anglais). Mais tout bien réfléchi, le 2e reste bien plus écoutable que le 1er, tout comme la seconde moitié de ZeXal reste distrayante… contrairement aux insupportables 73 premiers épisodes. À condition, tout de même, de zapper le ridicule deus ex machina final, et donc les dix dernières minutes de la série.

Du coup, quoi qu’on dise de ZeXal, il est dommage que la VF n’ait pas traité les 50 derniers épisodes, laissant le jeune public français tout content de voir Yuma s’échapper de Sargasso, mais ignorant finalement tout de l’excellente-bien-que-répétitive-à-la-longue trame des Empereurs Barian.

Quant à la chanson en elle-même, passé le très désagréable auto-tune de l’interprète (inconnu, évidemment), il faut admettre que les paroles restent bien trouvées par rapport au matériel 4KIDS d’origine, que le montage est bien dynamique sans en faire des caisses, et que certaines envolées sont grave chill. Tu m’étonnes que les gosses kiffent. Mais moi, bof.

N°19 : « Fühlst Du Diese Power » – Yu-Gi-Oh! ARC-V

Générique allemand / Interprété par un germain

Promis, y’a des génériques internationaux sympa plus loin dans le classement, mais fallait bien que je respecte mes propres règles.

J’ai (honteusement) pas mal écouté ce générique lorsqu’il est sorti, parce que j’étais fasciné par le fait que je n’y comprenais rien. Les allemands ont été les premiers à dégainer une version internationale de Yu-Gi-Oh! ARC-V, un poil avant les français, beaucoup avant les américains. Juste incroyable.  Du coup, ce générique était partout sur mes réseaux pendant quelques jours.

Et il me fait encore bien rigoler aujourd’hui, tellement ça part dans tous les sens : du « showtime ! » avec Papa-Yuya qui fait le mariole jusqu’à Yuya qui se fait malmener non-stop, le tout entrecoupé de mises en avant de la 3D balbutiante du début de la série. Je trouve que ce générique reflète très bien les 50 premiers épisodes de ARC-V : du fun et de l’expérimentation avec des brins de nostalgie. Et ça, à défaut d’être transcendant, ça a le mérite de me distraire et d’être salué.

N°18 : « Rakuen » – Yu-Gi-Oh! Duel Monsters ED3

Épisodes 81 à 131  / Interprété par CAVE

Ouais, je fais partie de ces hérétiques qui trouvent qu’aucun générique de fin du Yu-Gi-Oh! original n’est franchement transcendant, hélas. Mais s’il faut choisir, Rakuen est un générique de fin plutôt posé, qui permet de se reposer entre deux Duels épiques de la phase finale de Battle City (mais aussi de l’arc « Monde Numérique de Noah »).

La traversée du désert de Yûgi, avec Yami qui prend temporairement le relais, jusqu’à trouver l’oasis que sont ses amis, en fait un générique de fin économe de ses moyens mais pas indigne d’intérêt, surtout porté par cette petite ballade offerte par CAVE. Une bonne berceuse, un bon moyen de s’empêcher de rusher ces épisodes trépidants.

N°17 : « Ashita moshi kimi ga kowaretemo » – Yu-Gi-Oh! (Toei Series) ED

Tous les épisodes et même l’OAV  / Interprété par WANDS

L’exemple typique de la chanson qui m’a tellement tiré de larmes que je ne peux -quasiment- plus me l’entendre sans fondre. Et comme pleurer, c’est pas cool, ça utilise des mouchoirs en papier et ça ruine l’Amazonie, la voilà  très bas dans le classement. Mais il est serré et c’est le mien, je fais ce que je veux.

Au-delà de cette mélodie larmoyante, je vous invite vivement à jeter un coup d’œil aux paroles via les VOSTFR de Hiei-, histoire d’en rajouter une couche. Je suis un mec sensible, mais l’animation à base de cartes qui tournent et de bas-reliefs me semble être un gâchis monstre du potentiel de cette chanson. Dommage.

N°16 : « Hyperdrive » – Yu-Gi-Oh! 5D’s

Générique international  / Interprété par un américain

Tant qu’on est dans l’hérésie, il faut savoir que je me suis remis à Yu-Gi-Oh! dans les prémices de mon adolescence grâce à l’arrivée d’Internet dans mon patelin paumé, mais aussi et surtout grâce à la diffusion de la VF de 5D’s sur NT1 le dimanche matin très très tôt.

Du coup, forcément que Hyperdrive tient une place particulière dans mon heart. Et même aujourd’hui, je trouve la chanson plutôt bien rythmée pour un truc d’une minute, sans parler du montage 4KIDS qui, avec les images des génériques japonais entremêlées à quelques shots du Duel Jack vs. Yusei, ne donne qu’une envie : revoir les foutus 26 premiers épisodes. Mais certainement pas en VF.

N°15 : « Yu-Gi-Oh! » – Yu-Gi-Oh! Duel Monsters

Générique italien / Interprété par Giorgio Vanni

Si la place accordée au générique italien de la série originale est sans doute liée à sa fraîcheur dans mon esprit, elle n’est pas ironique pour autant. J’admire la volonté de nos amis ritals d’avoir su imposer leur propre musique, leur propre interprète et leur propre vision du générique de Yu-Gi-Oh, là où le monde entier a bêtement réinterprété celui de 4KIDS.

La musique électro typique du début des années 2000, un montage quasiment épileptique, un interprète à fond : y’a pas, ce générique italien est bien supérieur à l’international. A défaut d’être proche de la thématique réelle de la série, il a su lire le remontage 4KIDS et retranscrire une époque : en écoutant ce générique, je me vois le mercredi matin devant M6 à bouffer des céréales. Et quelque part, c’est l’effet que je recherche en mattant la VF du Yu-Gi-Oh! original.

N°14 : « Cross Game » – Yu-Gi-Oh! 5D’s ED2

Épisodes 27 à 64  / Interprété par Alice Nine

A l’instar de Duel Monsters, peu de génériques de fin de 5D’s me restent réellement à l’esprit, sans parler de ceux que je ne veux plus jamais entendre de ma vie. Mais Cross Game sort clairement du lot, grâce à une interprétation énergique de la part du groupe de visual key Alice Nine, que j’ai eu la chance de voir deux fois en concert à Tokyo.

L’animation est sympathique sans être mémorable, puisqu’elle présente les personnages de la série tour-à-tour grâce aux deux versions du générique. A noter tout de même l’amusante présence d’un Life Stream Dragon plus de 100 épisodes avant l’heure, témoin de l’indécision des scénaristes de l’époque quant à l’identité du 5e Pactisant.

N°13 : « With the wind » – Yu-Gi-Oh! VRAINS OP1

Épisodes 1 à […]  / Interprété par Hiroaki « Tommy » Tominaga

Ce générique aurait pu être bien plus haut dans ma sélection, mais plus le temps passe et plus je trouve qu’il lui manque une envolée supérieure pour être réellement mémorable. L’ami Tommy était bien plus puissant dans son interprétation des génériques de JoJo’s Bizarre Adventure, autant en solo qu’en trio. Dommage.

Par contre, l’animation de ce générique est vraiment très sympa, puisqu’elle donne direct le ton de la série : fini de « décoller », fini de faire le cirque, et place à un monde numérique dangereux, car plus inscrit dans la réalité qu’il n’y paraît. C’est très introductif, premier générique oblige, mais ça fait parfaitement le café, avec une CGI discrète mais bien maîtrisée, gg wp.

N°12 : « Taiyô » – Yu-Gi-Oh! Duel Monsters GX ED3

Épisodes 105 à 156  / Interprété par Bite the lung

Eh non, mon générique de fin préféré pour Yu-Gi-Oh! GX n’est pas le premier, pourtant interprété par mes Dieux sur Terre, le groupe JAM Project.

Je lui préfère le 3e, où l’on voit les mains de Judai / Jaden et ses amis poser leurs Decks sur la table et nous en dévoiler le contenu avec une fluidité impressionnante, de part l’animation mais aussi parce que j’arrive pas à faire pareil et je suis un peu jaloux. Le tout se passe sur une musique entraînante à la douce chaleur d’été, et pour cause : « Taiyô » signifie « Soleil » en japonais.

Je ne me lasse pas de cette chanson en juillet-août, et si le reste de l’année elle reste anecdotique, elle ne mérite pas moins cette 12e place. J’ai envie d’une glace, moi…

N°11 : « Believe in Magic » – Yu-Gi-Oh! VRAINS ED1

Épisodes 1 à 24 / Interprété par Ryoga

Le premier générique de fin de VRAINS me donne une envie pressante de me dandiner de façon parfaitement ridicule, et c’est bien évidemment une raison de l’adorer. Même si j’avoue être un peu jaloux de la super chorégraphie dansée par le groupe dans le clip.

C’est dommage que la chanson loupe de peu le top 10, mais l’animation de ce générique est trop sombre et statique à mon goût : impossible de le faire monter plus haut.

N°10 : « PENDULUM BEAT! » – Yu-Gi-Oh! ARC-V OP6

Épisodes 125 à 147 / Interprété par SUPER★DRAGON

L’ère ARC-V, en plus d’apporter une bouffée d’air frais à la licence via la dimension « Standard » où tous les types d’invocations cohabitent enfin (comme dans le monde réel, quoi), dispose d’openings plus excellents les uns que les autres. Mais il faut choisir, c’est le jeu, et le 6e dernier générique survole légèrement les autres.

L’ambiance électro tout du long de la chanson est hyper entraînante, et le générique parvient à résumer avec brio les personnages et les enjeux de la dernière ligne droite de la série. On a envie de prendre des screenshots de partout, sélectionner celui de son personnage préféré, et en faire son fond d’écran à vie. En bref, un excellent générique mais dont l’abus peut être nocif pour son appréciation, comme toute musique électro.

N°9 : « Future Fighter! » – Yu-Gi-Oh! ARC-V ED2

Épisodes 031 à 049 / Interprété par Kensho Ono (Yuya) & Yoshimasa Hosoya (Reiji)

Moi qui suis généralement friand des character song, ces chansons où les acteurs jouent leur rôle au sein d’une série, me voilà servi ! Yuya et Reiji clament leurs désirs et ambitions au sein du 2e générique de fin de ARC-V, portés par un riff mémorable, cette chanson est tout simplement géniale.

Tout comme l’est cette animation où Yuya traverse un pont qui n’en finit pas à dos de son fidèle Odd-Eyes, non sans teaser la suite des événements aux plus attentifs. On nous rappelle alors, via notre héros pensif, les personnages qui vont s’affronter durant le (trop) peu d’épisodes que dure ce générique.

J’adore ce générique, je l’ai constamment dans la tête, son envolée me fout des frissons à chaque fois, bref, c’est tout ce que j’aime.

N°8 : « Kagami no Dualism » – Yu-Gi-Oh! ZeXal II OP5

Épisodes 099 à 123 / Interprété par Petit Milady

S’il faut reconnaître une chose à ZeXal, c’est l’excellence de ses génériques. Malgré une voix suraiguë qui peut rebuter, Kagami no Dualism est pour moi le meilleur générique de début de l’ère Yuma, avec son début innocent puis son envolée progressive vers quelque chose de puissant mais mélancolique à la fois. Le riff final réussit à faire dans le nostalgique mais reconnaissable entre mille, franchement c’est du beau jeu.

Et côté animation, on n’est pas non plus en reste, partant d’une galaxie de cartes Numéro où l’on voit nos héros croquer la vie à pleine dents, puis progressivement, dès la moitié du générique, se retrouver à faire face à leurs démons jusqu’à entrevoir leurs destins tragiques. Un générique riche de sens aussi bien dans sa musique et ses paroles que dans ses images, bravo ZeXal.

N°7 : « Mets-toi en garde ! » – Yu-Gi-Oh! GX

Générique français / Interprété par un mec au sang bouillant

Eh ouais, un générique international se sera faufilé jusqu’à la 7e place du classement. Chuis comme ça moi, je crache pas sur mon enfance, aussi censurée qu’elle ait été.

Le générique français de GX, c’est comme celui de Pokémon : tu entends juste le début de la mélodie, et tu es parti pour chanter par à tue-tête l’intégralité des paroles, seul ou avec un amphithéâtre de nerds avec toi. C’est comme ça.

Le montage 4KIDS a beau être moins inspiré que celui de 5D’s, il a le mérite de se renouveler plutôt régulièrement, ce qui rend sa redécouverte parfois riche de surprises. Et même si, gamin, je n’aimais pas des masses l’époque GX, il faut admettre que Jaden, c’est le pote hyper-actif qu’on aurait tous voulu avoir. Tu m’étonnes qu’il ait toujours autant de fangirls, le coquin.

N°6 : « CHALLENGE THE GAME » – Yu-Gi-Oh! ZeXal II ED6

Épisodes 124 à 145 / Interprété par REDMAN

CHALLENGE THE GAME, c’est une chanson qui motive de ouf. Elle te prend par la main, elle te dit « Oui, parfois la vie c’est nul, oui parfois tu chiales comme une merde, BON ALLEZ ON SE BOUGE LE CUL HOP HOP HOP« . Ce générique c’est une construction de génie.

Niveau visuels, le générique fait l’inventaire de tous les camarades de Yuma, et amorce non seulement l’épisode suivant via la clé de l’empereur, mais aussi le oufissime Duel final de la série. Un générique qui donne la patate, à écouter et réécouter. Le clip complet vaut aussi le coup d’œil, avec son histoire de wannabe hero devenu grand.

N°5 : « Kawaita sakebi » – Yu-Gi-Oh! (Toei Series) OP

Tous les épisodes et même l’OAV / Interprété par FIELD OF VIEW

Petite entorse aux habitudes : le clip ci-dessus n’est pas la version TV, mais un clip promotionnel avec la version longue de la chanson. Si la monture courte de la chanson est puissante, Kawaita sakebi ne s’apprécie pleinement que via sa version longue, une vraie ballade initiatique dans la licence Yu-Gi-Oh! qui commence par le meilleur : les origines.

On se fait facilement transporter par le rythme de la chanson, qui semble bien courte malgré ses 4 minutes 20. L’animation peut paraître vieillotte, mais la nostalgie Toei prend toujours le devant, concernant cette série hélas méconnue du grand public.

N°4 : « Precious Time, Glory Days » – Yu-Gi-Oh! Duel Monsters GX OP4

Épisodes 157 à 180 / Interprété par Psychic Lover

Le choix de ces quatre dernières places a été très très difficile, et c’est presque désolé que je me vois obligé d’interdire le podium au dernier générique de GX.

Mon premier contact avec la musique japonaise s’est effectué avec cette chanson. Autant vous dire qu’une bonne partie de ma pré-adolescence est liée à cette chanson endiablée où Judai court frénétiquement, ne s’arrêtant que pour lâcher un « Gotcha! » final.

Le générique résume à lui seul la maturité progressive qu’a pris GX à compter de l’arc « Souverain des Ténèbres », jusqu’à l’affrontement contre la personnification des Ténèbres, en passant par la Super-Fusion de Judai avec Yubel.

GX en version originale, c’est l’histoire d’un gosse hyper-actif qui devient petit-à-petit adulte par la force des événements, mais tient à rester lui-même malgré tout. On est bien loin de la relecture 4KIDS, qui plutôt que de laisser mûrir son héros, préfère le laisser pour mort en guise de bouquet final ; l’épisode 156 achevant la série dans le monde entier.

Tout cela est bien représentatif de la philosophie à peine cachée de la firme américaine : plutôt que de laisser grandir son public, elle préfère le cajoler dans un cocon de censure et d’occidentalisation. Ce n’est donc pas innocent, à compter de cette coupure de trop, que les spectateurs de la licence Yu-Gi-Oh! se sont orientés vers la version originale.

Ce générique, en plus d’être intrinsèquement cool, est pour moi le symbole de cette époque de transition : d’où sa démarcation avec le reste du classement, et l’immense marche entre la 5e et la 4e place.

N°3 : « Last train -atarashii asa- » – Yu-Gi-Oh! 5D’s OP2

Épisodes 27 à 64 / Interprété par knotlamp

Ce petit riff de début reconnaissable entre mille, une énumération d’obstacles, jusqu’à la libération, l’incroyable refrain de ce second générique de début de 5D’s, surplombé par un Stardust et un Red Demon’s Dragon en bluffante 3D.

Ce générique résume si bien (l’excellent) arc Pactisant des Ténèbres de la série qu’il ne peut que rendre nostalgique, quand il ne me donne envie de revoir l’intégrale de la série pour la énième fois.

A noter qu’une version anglaise de la chanson existe, et qu’elle est tout aussi prenante.

N°2 : « OVERLAP » – Yu-Gi-Oh! Duel Monsters OP5

Épisodes 199 à 224 / Interprété par KIMERU

Générique symbolisant la fin d’une époque pour beaucoup, puisqu’il s’agit du dernier de la série originale, il représente parfaitement l’arc « Mémoire du pharaon » aussi bien dans ses paroles que dans son animation.

La chute des Objets Millénaires vers la stèle, la plongée de Yami dans son ancien trône de Pharaon, la chute de Yûgi et ses amis vers l’Égypte ancienne, et des tas de clins d’œils sur l’équivalent égyptien de l’ensemble des protagonistes, ce générique transpire de symbolisme et c’est ça qu’on aime.

Kimeru livre une chanson haletante tout du long de son refrain, le genre de trucs qu’on kiffe gueuler en karaoké, le tout porté par un instrumental avec sa volonté propre… Franchement, il est difficile de ne pas aimer ce générique.

N°1 : « Clear Mind » – Yu-Gi-Oh! 5D’s Insert Song

Épisodes 109, 110 et 154, entre autres / Interprété par Masaaki Endoh

« Oh la la quelle surprise » s’exclament tous les gens me connaissant un tant soit peu. Eh ouais, même presque 10 ans après le début de Yu-Gi-Oh! 5D’s, Clear Mind est toujours le meilleur dans mon kokoro.

Cette chanson énergique et rock s’il en est, interprétée par Masaaki « Crinière de lion » Endoh, est omniprésente dans le dernier tiers de la série puisqu’elle est jouée à chaque apparition de Shooting Star Dragon.

Particulièrement grisante à faire tourner sur les autoroutes allemandes, on trouve encore aujourd’hui de nombreuses versions alternatives de la chanson, comme cette version live.

Et voilà qui conclut mon classement ! Évidemment, il s’agit d’une sélection purement personnelle, donc n’hésitez pas à me transmettre la vôtre dans les commentaires ! Pareil si vous connaissez des génériques étrangers sympathiques !

Et si tout ça vous a donné envie de (re)voir Yu-Gi-Oh!, n’oubliez pas que l’intégralité de la licence est disponible sur Crunchyroll, simplement en passant le site en « English (US) » dans le pied de page !

RIDING DUEL, MUSIQUE A DONF !

4 réponses sur “Mes 20 génériques préférés de Yu-Gi-Oh!”

  1. Top très intéressant, car tu te donnes des limites pour citer toutes les saisons ! Evidemment du Endoh et du Alice Nine c’était plié d’avance, mais j’ai pu découvrir pas mal de trucs sympa à côté !

    Quelques remarques :
    – En effet, Genkai Battle est une chanson absolument géniale, mais le clip en lui même est chiant à en mourir. C’est compréhensible qu’il ne soit pas là, surtout que l’ED 3 est terrible également !
    – Dommage que tu n’es pu évoquer l’OP 3 version 2 de GX qui est atypique dans la licence. Plus sombre, à l’image de l’arc où les personnages « meurent » les uns après les autres.
    – Et très déçu de tes retours sur les génériques de la S1, car j’aime énormément toutes ces chansons ! Peut-être est-ce le fait que j’écoute principalement leur version longue, et que j’ai connu les chansons avant de les découvrir en opening.

    Bon travail !

  2. Je ne connaissais pas le générique italien et en effet belle prise de risque 🙂 Je regrette que 4kids n’aie pas été autant inspiré que pour les génériques de Pokémon qui pour moi sont meilleurs que les génériques VO: https://www.youtube.com/watch?v=i9gUbiehshI

    Personnellement dans mes préférés il y’aurait deux génériques en japonais de Duel Monsters:
    Les 2 ers génériques : https://www.youtube.com/watch?v=_63R_swyK8M
    https://www.youtube.com/watch?v=7xzNrzaqFiA

    Le générique fr de GX qui est dans ton classement : https://www.youtube.com/watch?v=4yzssYYz9mw

    Le générique 4 de GX qui est dans ton classement : https://www.youtube.com/watch?v=aSnMNV2d-ms

    Le 1 er générique fr de Zexal même si pas vu la série:
    https://www.youtube.com/watch?v=xiOzDBZIcPI

    Le 1er générique de Vrains: https://www.youtube.com/watch?v=p119Vn5nNdk

    Voili,voilou 🙂 Des news sur l’avancée de la traduction du film Yu-gi-oh the dark side of dimensions ? Merci d’avance 😉

    1. Je viens (enfin) de finir ma première passe sur le film… à l’instant.
      Plus qu’à effectuer diverses corrections, mais le gros du travail est enfin derrière moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.